Technique et thématique se rejoignent pour saisir la disparition. 
Pas de montage numérique afin d'obtenir cet effet de transparence. 
Seule la combinaison du temps de pose, de l’éclairage et la disparition physique
du sujet crée l’évanescence d’une femme qui disparaît.
Evanescence aux interprétations multiples, bien sûr, particulièrement dans
un décor bourgeois et suranné où l’apparente sérénité peut tout aussi bien dire
l’absence, l’ennui ou le besoin de s’évanouir.


(Photographie, tirage pigmentaire sur Hahnemühle)

Série de 7 pièces – © VAM 2013