La part indicible de l’être. Dans ces prises de vues en mouvement, le geste crée des fulgurances
et révèle le mal, la honte, l’inavouable, mais aussi la transcendance et la métamorphose. 
Une série d’autoportraits sans fard, aux portes de l’enfer… ou du chamanisme... 

(Photographie, tirage pigmentaire sur Hahnemühle)
Série de 10 pièces – © VAM 2013