Une mise en scène du rapport au corps : 
dans cette série, l’imbrication du réel et de sa projection est organisée
de façon burlesque, sur fond de fêlure ou de faille. 
Une femme qui perd littéralement la tête dans des contextes imaginaires,
comme une fable moderne sur la notion de 
« se donner / se perdre ».


(Photographie, peinture numérique, tirage pigmentaire sur Hahnemühle)

Série de 24 pièces – © VAM 2015-2016